Origines

Métier Perrault. 

Conservatoire des Arts et Métiers

Paris - 1783.

Richard Chambovet          1772- 1851

En 1748, un anglais de Manchester, Thomas Waldford invente la première machine à tresser. Peu après, un allemand de Barmen, Bockmüll, construit un métier à lacets. En 1783, un normand, Perrault, perfectionne ce métier et le fabrique en bois, le modèle définitif est alors créé.

 

 Dans notre région l'industrie du lacet remonte à 1807. L'implantation de cette activité est due à Richard Chambovet qui vint s'établir à St Chamond comme fabriquant de Padoues (suite de rubans employés au bordage des jupes, à l'attache des tabliers et des cheveux). Sans tarder il se lance dans la fabrication des lacets (pour chaussures et corsets) avec des métiers modèles « Perrault ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  En 1850, l'usine dirigée par ses 3 fils, emploie déjà 300 personnes. C'est alors qu'une autre fabrication connaît un essor considérable: le croquet ou « serpentine », qui servait à border les vêtements et sous-vêtements féminins, les abats jours et tissus d'ameublement. Les «tresses balayeuses » bordaient notamment les robes, d'autres types étaient utilisés dans la chapellerie et les colifichets. Des milliers de kilomètres sortent des ateliers à destination de l'Europe, des Etats-Unis, de l’Afrique et du Moyen Orient.

 

Ouvert du 1 Mars au 30 Novembre

Du Mercredi au Dimanche

De 14h à 18h.

Visites guidées seulement à 14h30 et 16h