Le fonctionnement

  L'explication la plus simple et la plus visuelle du maillage d'une tresse est la natte qu'une mère fait à sa fille avec trois mèches de cheveux. Ainsi les tresses et les lacets sont des tissus étroits obtenus par l'entrecroisement des fils sur le plateau du métier.

 

  Grâce à un circuit circulaire, une moitié de bobine de fils court dans un sens « en zigzaguant » s'entrecroisant avec l'autre moitié des bobines circulant en sens inverse. Ainsi les fils passent successivement tantôt dessus tantôt dessous un ou plusieurs autres, et créent un « maillage ». Cet enlacement devient oblique quand la tresse monte au « bec » du métier et s'enroule autour d'un croisillon pour donner un galon plat ou tubulaire. Le lacet et le cordon sont des tresses tubulaires.

 

  Les articles peuvent être tressés à partir de 1O fils, 30 ou 60 et jusqu'à une centaine. Un fil est composé de un ou plusieurs brins. La principale qualité technique de la tresse est sa haute résistance à l'usure et à la rupture (d'où les cordes d'alpinisme).